DON’T CALL ME MIGRANT

Don’t call me migrant
My country is torn apart
By war and horror

Don’t call me migrant
I saw them kill my parents
I fled for my life

Don’t call me migrant
They burned my village
I cannot go back

Don’t call me migrant
I am a doctor teacher
Grandmother a child

Don’t call me migrant
I am a human being
Don’t close your borders

Don’t call me migrant
How can you turn a blind eye
To thousands drowning?

Don’t call me migrant
Don’t negate my life with words
Call me refugee

Call me brother

This poem has been beautifully translated into French  by Alain Lecomte  (https://rumeurdespace.wordpress.com)

Ne m’appelez pas migrant
mon pays est déchiré
par la guerre et l’horreur

ne m’appelez pas migrant
je les ai vus tuer mes parents
j’ai fui pour ma vie

ne m’appelez pas migrant
ils ont brûlé mon village
je ne peux pas y retourner

ne m’appelez pas migrant
j’enseigne la médecine
et j’ai une petite fille

ne m’appelez pas migrant
je suis un être humain
ne fermez pas vos frontières

ne m’appelez pas migrant
comment détourner le regard
des milliers de noyés ?

Ne m’appelez pas migrant
ne niez pas ma vie avec des mots
appelez-moi réfugié

appelez-moi mon frère

Advertisements

6 thoughts on “DON’T CALL ME MIGRANT

      1. voici celle que je propose, dites-moi ce que vous en pensez:

        Ne m’appelez pas migrant
        mon pays est déchiré
        par la guerre et l’horreur

        ne m’appelez pas migrant
        je les ai vus tuer mes parents
        j’ai fui pour ma vie

        ne m’appelez pas migrant
        ils ont brûlé mon village
        je ne peux pas y retourner

        ne m’appelez pas migrant
        j’enseigne la médecine
        et j’ai une petite fille

        ne m’appelez pas migrant
        je suis un être humain
        ne fermez pas vos frontières

        ne m’appelez pas migrant
        comment détourner le regard
        des milliers de noyés ?

        Ne m’appelez pas migrant
        ne niez pas ma vie avec des mots
        appelez-moi réfugié

        appelez-moi mon frère

        Liked by 1 person

  1. Merci Alain, quel beau travail, j’aime beaucoup. Vous avez saisi exactement le sens et le ton. Je ne ferais pas mieux!
    Vous me permettez que je mette cette belle traduction sur le site en vous mentionnant en tant que traducteur?
    Je ne trouve plus les mots face a l’horreur en Europe. le démantèlement ‘humanitaire’ du jungle a Calais, les milliers de personnes désespérées en Grèce et ailleurs. C’est un cauchemar.

    Like

    1. Merci de votre appréciation! oui bien sûr vous pouvez publier cette traduction. Je suis bien d’accord avec vous sur cette horreur. A Grenoble, où j’habite, je fais partie d’une association (APARDAP, association de parrainage des demandeurs d’asile et de protection) qui essaie d’aider les demandeurs d’asile, il y en a de plus en plus et l’attitude des autorités à leur égard est de plus en plus dure (pour “éviter l’appel d’air” soi-disant…).

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s